top of page

ДУХ I ЛIТЕРА, édition bilingue ukrainien-français. Edition présentée et traduite par Georges Nivat.

Vasyl Stus est né à Rakhniva, Ukraine, en 1938. Il grandit à Stalino, maintenant Donetsk. Il fait ses études en russe bien sûr, mais sa mère lui chante des chansons en ukrainien. Après ses études à l’Institut pédagogique de Stalino, Stus devient instituteur dans un village. Il est appelé comme conscrit dans l’Armée rouge. Il commence alors à traduire Gœthe et Rilke en ukrainien, soutient une thèse de doctorat à l’Institut Chevtchenko de Kiev, se marie, a un fils.
Mais en 1965 Stus prit part aux protestations contre l’arrestation de Paradjanov, dont le film Les Ombres des ancêtres oubliés l’avait fortement impressionné. La carrière universitaire lui fut alors définitivement fermée. Il devint alors ouvrier, pompier, technicien, tout en composant ses premiers recueils poétiques. Arbres d’hiver fut refusé par la censure, et il en parut en Belgique en 1970, un choix à tirage très petit – mais grand était le crime aux yeux des autorités soviétiques.
En 1972, Stus fut arrêté, envoyé au bagne en Mordovie, puis à Magadan dans la région de la Kolyma. Un de ses compagnons de camp, l’écrivain Mikhaïl Heifetz, écrit de lui : « Stus était orgueilleux, hautain comme un empereur chinois ». Son inflexible résistance aux autorités du camp lui valut un an de cachot. Il écrivait ses vers en cachette, les incluait dans les lettres à sa femme. Rentré cinq ans après, en 1979, redevenu ouvrier dans une fonderie, Stus était désormais reconnu par beaucoup comme le plus grand poète de sa génération…

Poésies choisies - Vasyl Stus

12,00€Цена
НДС Включая
Нет на складе

    Похожие товары