Perrin éditions, 400 pages

Qui était vraiment Leonid Brejnev, l’homme aux sourcils broussailleux qui a succédé au bouillonnant Nikita Khrouchtchev pour diriger l’Union soviétique pendant dix-huit ans, de 1964 à 1982 ? Un vieillard sénile, bardé de médailles, collectionnant les voitures étrangères et les fusils de chasse ? Un réactionnaire qui a persécuté les dissidents ? Un gendarme qui a écrasé le Printemps de Prague et occupé l’Afghanistan ? Un cynique qui a laissé prospérer la corruption et les pénuries, plongé son pays dans la « stagnation » qui a mené au drame de Tchernobyl et à la fin de l’URSS ? Ou un dirigeant proche de ses racines ukrainiennes, un héros militaire qui a ressoudé les Russes autour d’un idéal de victoire, un diplomate rusé et aimable qui a éloigné le spectre de la Troisième Guerre mondiale ?
En dépit de sa longévité, Brejnev, objet de risée à la fin de sa vie, est resté pendant longtemps enfermé dans une gangue de mépris. Armé de nombreux documents inédits dénichés dans les archives russes, passant au crible les « carnets » brejnéviens, Andreï Kozovoï révise les idées reçues et dresse le portrait d’un dictateur pas comme les autres, d’un antihéros qui a semé les graines de la Russie poutinienne.

Brejnev l'antihéros - Andreï Kozovoï

24,00€Цена